Le parcours du lieutenant colonel Hugo Chavez

Hugo Chavez

Hugo Chavez, issu d’une famille d’instituteurs, est formé en Sciences, Arts militaires, et Sciences Politiques. Il entre dans l’armée. Très inspiré par Simon Bolivar, il y fonde un réseau clandestin.


En 1992 Hugo Chavez essaye à deux reprises de renverser le président Perez, mais il échoue. On le met en prison. Gracié deux ans plus tard 1994 il fonde son “Mouvement de la cinquième république”. Présentant un programme très anticorruption, avec le soutien de la gauche, il devient président du Venezuela en février 1999. Il fait alors adopter une nouvelle constitution et renomme son pays “République Bolivarienne du Venezuela”.

Hugo Chavez redistribue les terres aux pauvres et nationalise les grandes entreprises. Comme le Venezuela est un gros exportateur mondial de pétrole, le président Chavez, usant de son charisme, n’hésite pas à ridiculiser George Bush et à critiquer le néolibéralisme mondial. Il unifie par des alliances les pays amis d’Amérique du Sud ainsi que d’autres pays comme l’Iran, la Chine, la Russie, etc.

Son premier mandat est bien considéré et Hugo Chavez est réélu en 2000. Mais il se fait octroyer alors des pouvoirs spéciaux par l’Assemblée nationale, au détriment du pouvoir parlementaire. Il s’arrange aussi pour contrôler la justice en nommant lui-même les juges et en les influençant.

Sans vergogne Hugo Chavez cultive alors sa propre publicité, mobilisant chaînes de télévision et radios d’informations pour répandre sa bonne parole tout en faisant réduire la publicité des chaînes privées. Dès 2001 l’opposition se mobilise et organise des grèves pour manifester sa désapprobation. L’année 2002 voit ensuite une tentative de coup d’état échouer parce que la population se soulève en faveur du “Commandante”.

Ensuite, entre 2002 et 2003, l’opposition déclenche une grève générale et lance un référendum pour le destituer. Mais Chavez remporte le vote. Hugo Chavez remportera ensuite à nouveau l’élection présidentielle et la nouvelle Constitution lui permettra de se présenter à nouveau en 2012 où il gagnera encore. Mais Hugo Chavez n’entamera jamais ce nouveau mandat : atteint d’un cancer il doit renoncer à l’investiture de janvier 2013. Pour plus d’info rendez-vous sur Radio.fr.

Source de l’image : wikipedia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *