Le Mali

Mali

Le Mali, pays d’Afrique subsaharienne est confronté depuis quelques mois à une crise politico-militaire sans précédent. La résultante de cette crise fut la prise de contrôle total du nord du pays par des mouvements djihadistes sécessionnistes dont l’objectif affiché est l’instauration d’un état islamique basé sur la charia. Un objectif qui pour l’instant n’est pas encore atteint.

Qui sont les principaux acteurs de la crise au Mali ?

La crise au Mali voit s’affronter deux camps. D’un côté se trouvent les groupes djihadistes terroristes à visée sécessionnistes que sont: Al Quaïda au Maghreb Islamique (AQMI), ANSR DINE, le Mouvement pour l’Unicité du Djihad en Afrique de l’Ouest (MUDJAO) et le Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA). Dans l’autre camp se trouvent l’armée Malienne et le pouvoir Malien. Coup d’état, affrontements fratricides, cacophonie au sommet de l’état sont là quelques dissensions qui surviendront par la suite au sein des deux camps et qui ne feront qu’aggraver la crise.

Mais comment le Mali, pays jadis reconnu sur le plan international comme étant un modèle de paix et de démocratie en Afrique en est-il arrivé là au point d’être surnommé l’Afghanistan de l’Afrique ?

Origines de la crise au Mali

Les origines de la crise Malienne sont multiples et diverses. Le nord du Mali plus précisément le territoire de l’ Azawad est en proie depuis plusieurs années à une rébellion touareg. L’objectif de cette rébellion est la sécession et la création de l’état de l’Azawad. Ce mouvement sécessionniste dénommé MNLA a longtemps lutté contre l’armée Malienne pour atteindre son objectif. Mais faute de moyens financiers et matériels, le MNLA a dû se résoudre à s’asseoir à la table des négociations. Ces négociations ont abouti à des accords de paix avec le pouvoir Malien. Elles se sont tenues sous l’égide de la Libye de Mouammar Kadhafi. La chute du régime de ce dernier a été l’élément catalyseur de la crise au Mali. De nombreux stocks d’armes de l’ancien régime sont tombés entre les mains de groupes terroristes. Profitant de l’état de porosité des frontières suite à la chute du régime libyen, ces groupes djihadistes ont migré vers le nord Mali où le MNLA était déjà installé. Voyant là une opportunité d’aboutir à ses fins, le MNLA en accord avec les différents groupes djihadistes décide alors de relancer les hostilités avec l’armée Malienne. Prise par surprise, mal organisée et mal équipée, l’armée Malienne ne pourra faire face à un adversaire aussi redoutable. Commencera alors la conquête de tout le nord du pays par les djihadistes. Une avancée qui sera stoppée par l’intervention de l’armée française dans le conflit.

Quelles sont les solutions à cette crise ?

La résolution de la crise au Mali passe obligatoirement par la mise en place d’un pouvoir fort. Une réorganisation totale de l’armée s’impose également. Le coup d’état perpétré contre le président Touré a contribué à affaiblir l’état et à créer la discorde au sein de l’armée. Une fois l’armée et le pouvoir Malien à nouveau en phase, la reconquête du nord ne sera plus qu’une question de quelques jours. Viendra ensuite le temps des négociations et de la réconciliation en vue d’une résolution totale et définitive de cette crise qui n’a que trop duré.

Source de l’image : Wikipedia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *